Actualités

Médias

Carte blanche Trends Tendances | Conjuguer entreprises et droits humains : une nécessité !

L’un des plus grands enjeux éthiques de notre temps, à côté du climat, concerne les coûts humains et environnementaux des biens que nous consommons. Pour que nous ayons accès à des produits toujours moins chers et toujours disponibles (peu importe la saison ou l’origine), une énorme pression est mise sur la main d’œuvre et sur les ressources naturelles. Si, en Europe, la législation protège assez efficacement les citoyens des violations de droits sociaux et…
Communiqué de presse

CP | Face à l’explosion des coûts de l’énergie, la ministre fédérale du Climat, Zakia Khattabi, rappelle la disponibilité de plus de 500 millions d’euros provenant des quotas ETS pour 2021

La Ministre fédérale du Climat Zakia Khattabi appelle à une mobilisation générale pour l’activation de tous les leviers permettant de soutenir la population, en particulier les plus précarisés, face à l’augmentation des coûts de l’énergie.
Communication

Expert.e / Conseiller.e stratégique Economie circulaire (h/f/x) | offre d'emploi ouverte auprès de la ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement Durable et du Green Deal

Pour renforcer sa cellule Environnement, le cabinet de la Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal souhaite engager un conseiller ou une conseillère stratégique ayant des connaissances et une passion pour l’économie circulaire, sensible aux thématiques de l’environnement et de la justice sociale et affichant un grand intérêt pour la politique. La cellule Environnement apporte son appui à la Ministre dans le cadre de ses…
Communication

Assistant du Chef de Cabinet (f/x/h) | offre d'emploi ouverte auprès de la ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement Durable et du Green Deal

La Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal souhaite engager, pour son chef de cabinet et les cellules stratégiques, un nouvel assistant personnel qui se passionne pour les domaines politiques dont la ministre a la charge et qui accepte d’assumer avec d’autres un rôle transversal au sein du cabinet.
Communiqué de presse

CP | Un plan fédéral ambitieux pour le déploiement de l’économie circulaire

Nos modes de production et de consommation couplés à la demande grandissante de matières premières exercent une pression croissante sur les ressources naturelles de notre planète.L’augmentation et la volatilité accrue du prix de certaines ressources ont fait de la sécurité d’accès aux matières premières un enjeu économique stratégique majeur. Ces défis résultent notamment d’une économie souvent linéaire, c’est-à-dire basée sur le modèle «…
Médias

La Libre | "Vital pour l’avenir de nos sociétés", "Clap de fin décevant" : la COP26 vue par la Belgique

©belga
Réagissant par voie de communiqué au dénouement de la Cop 26, la ministre fédérale du Climat, Zakia Khattabi (Écolo), veut désormais regarder vers l'avenir : "Il y a beaucoup à dire sur l'accord. Des déceptions, mais également de notables motifs de satisfaction. À nous désormais de tirer le meilleur parti des différents éléments de l'accord."La ministre dit notamment sa satisfaction de voir l'état de la science et le dernier rapport du…
Communiqué de presse

Réaction de la Ministre fédérale du Climat à l’accord de la COP 26 : « Je veux maintenant tirer le meilleur de cet accord »

La 26ème Conférence des Nations Unies sur le dérèglement climatique est arrivée à son terme. Jusqu’au bout il s’est agi de maintenir l’ambition la plus haute possible dans un difficile équilibre entre les parties. La Ministre fédérale du Climat, Zakia Khattabi, veut désormais regarder vers l’avenir : « il y a beaucoup à dire sur l’accord. Des déceptions, mais également de notables motifs de satisfaction. A nous désormais de tirer…
Communiqué de presse

Federale minister van Klimaat reageert op COP 26-akkoord: "Ik wil nu het beste halen uit dit akkoord"

De 26ste conferentie van de Verenigde Naties over klimaatverandering is afgelopen. Tot op het einde ging het erom de hoogst mogelijke ambitie te handhaven, in een moeilijk evenwicht tussen de partijen. Minister van Klimaat Zakia Khattabi wil nu vooruitkijken: "Er valt veel te zeggen over het akkoord. Er zijn teleurstellingen, maar er zijn ook belangrijke redenen tot tevredenheid. Het is nu aan ons om de verschillende elementen van de overeenkomst optimaal te benutten”. De 1,5°C doelstelling De minister zei verheugd te zijn dat de stand van de wetenschap en het laatste IPCC-rapport als referenties worden aangehaald, en dat de 1,5°C-doelstelling in de Overeenkomst van Parijs wordt bevestigd en geconcretiseerd. De bevestiging dat de temperatuurstijging onder 1,5°C moet blijven, is van vitaal belang voor de toekomst van onze samenlevingen. Om dit te bereiken worden de staten opgeroepen hun klimaatdoelstellingen voor 2030 te versterken, en elk jaar zal tijdens een ministeriële bijeenkomst de voortgang worden geëvalueerd.  Internationale financiering De landen en gemeenschappen die de hoogste prijs betalen voor de klimaatverandering, zijn nu vaak die landen en gemeenschappen die er de minste verantwoordelijkheid voor dragen. In de overeenkomst staat dat het streefcijfer van 100 miljard dollar aan klimaatfinanciering zo spoedig mogelijk moet worden gehaald, en de ontwikkelde landen worden opgeroepen hun collectieve bijdrage aan de financiering van adaptatie te verdubbelen. "De ontwikkelingslanden hebben terecht opgeroepen tot ambitieuze politieke en financiële engagementen inzake adaptatie en schade en verlies. Het werkprogramma en de dialoog waartoe werd beslist, zijn slechts de eerste stappen op weg naar meer solidariteit", analyseert de minister.  De regels van het spel De regels voor samenwerking op internationaal niveau (de koolstofmarkt, rapportage en gemeenschappelijke tijdskaders) zijn eindelijk vastgesteld. Volgens de minister "zullen deze regels, die na 6 jaar discussie tot stand zijn gekomen, bijdragen tot het garanderen van transparantie en de verantwoordelijkheid van de partijen, en dus tot een groter wederzijds vertrouwen in het proces". Tenslotte constateerde de minister een aantal bijzondere punten van tevredenheid, zoals - de verwijzing naar de wetenschap als referentie voor de engagementen - de verwijzing naar rechtvaardige transitie - de erkenning van het belang van de integriteit van alle ecosystemen (met inbegrip van bossen en oceanen) en de noodzakelijke bescherming van de biodiversiteit - de erkenning van de rol van inheemse volkeren, jongeren, vrouwen en het maatschappelijk middenveld in het algemeen. Zij concludeert: "Deze overeenkomst is onvolmaakt. Het is een compromis tussen 197 staten. Maar het bevat de fundamenten voor ambitieuzer beleid. Het is nu aan alle regio's en staten om hun verantwoordelijkheid te nemen. Van mijn kant kies ik ervoor om naar de toekomst te kijken en het akkoord te benutten voor meer ambitie en concrete actie, in het belang van iedereen, vandaag en morgen, hier en elders", besluit minister Zakia Khattabi.  

Communiqué de presse

Réaction de la Ministre fédérale du Climat à l’accord de la COP 26 : « Je veux maintenant tirer le meilleur de cet accord »

La 26ème Conférence des Nations Unies sur le dérèglement climatique est arrivée à son terme. Jusqu’au bout il s’est agi de maintenir l’ambition la plus haute possible dans un difficile équilibre entre les parties. La Ministre fédérale du Climat, Zakia Khattabi, veut désormais regarder vers l’avenir : « il y a beaucoup à dire sur l’accord. Des déceptions, mais également de notables motifs de satisfaction. A nous désormais de tirer le meilleur parti des différents éléments de l’accord ». L’objectif des 1,5° La Ministre dit toute sa satisfaction de voir l’état de la science et le dernier rapport du Giec cités comme références et voir confirmé et bétonné l'objectif de 1,5°C inscrit dans l’accord de Paris. Maintenir l’augmentation des températures sous la barre du 1,5° était vital pour l’avenir de nos sociétés. Pour y parvenir, les Etats sont appelés à renforcer leurs objectifs pour 2030, et chaque année une réunion ministérielle se penchera sur l’état des avancées.  Le financement international Aujourd’hui, les pays et communautés qui payent le plus lourd tribu au dérèglement climatique sont souvent celles et ceux qui en portent le moins la responsabilité. L’accord affirme que l’objectif d’un financement à hauteur de 100 milliards doit être respecté au plus vite et les pays développés sont appelés à doubler la contribution collective au financement de l’adaptation. « Les pays en développement nous ont appelés, légitimement, à d’ambitieux engagements politiques et financiers en matière d’adaptation et de pertes et dommages. Le programme de travail et le dialogue mis en place ne sont que les premiers jalons en vue d’une solidarité renforcée », analyse la Ministre.  Les règles du jeu Les règles de collaboration au niveau international  (marché du carbone, rapportage et common time frames) ont enfin été définies. Pour la Ministre, « ces règles, fixées après  6 ans de discussion, contribueront à garantir l’intégrité environnementale de l’Accord de Paris, à garantir la transparence et la responsabilité des parties et par là contribuer à une plus grande confiance réciproque dans le processus ». La Ministre relève enfin quelques points de satisfaction particuliers comme : - la référence à la transition juste ; - la reconnaissance de l’importance de l’intégrité de tous les écosystèmes (dont les forêts et les océans) et la nécessaire protection de la biodiversité ; - la reconnaissance du rôle que jouent les peuples indigènes, les jeunes, les femmes ou plus généralement la société civile. Elle conclut : "Cet accord est imparfait. Il s’agit d’un compromis entre 197 Etats. Mais il contient les fondations de politiques plus ambitieuses. Il appartient désormais à toutes les régions et à tous les États d'assumer leurs responsabilités. Je choisis pour ma part de me tourner vers l’avenir et d’en tirer le meilleur parti pour plus d’ambition et d’actions concrètes, dans l’intérêt de toutes et de tous, aujourd’hui et demain, ici et ailleurs», conclut la Ministre Zakia Khattabi.

Médias

La Libre | Cop 26: la Belgique signe le texte sur la fin du financement international des énergies fossiles

©AFP
La Belgique a signé vendredi à Glasgow, à l'occasion du dernier jour (en principe) de la COP26, la déclaration sur la fin du financement public international des combustibles fossiles.

Pas de contenu trouvé pour les critères selectionnés.