Medias

Le Soir | Au fédéral, tout le monde devra se mouiller pour le climat

Le climat est une politique transversale qui concerne tous les départements. Le gouvernement fédéral met en place un système qui obligera chaque ministre à faire sa part du job.

L’exécutif a approuvé une note de la ministre de l’Environnement Zakia Khattabi (Ecolo) visant à imposer à chaque département une feuille de route, un calendrier et un monitoring régulier en matière de réduction des émissions de CO2. - Pierre-Yves Thienpont.L’exécutif a approuvé une note de la ministre de l’Environnement Zakia Khattabi (Ecolo) visant à imposer à chaque département une feuille de route, un calendrier et un monitoring régulier en matière de réduction des émissions de CO2. - Pierre-Yves Thienpont.

C’est un sérieux tour de vis que le gouvernement fédéral s’apprête à s’appliquer à lui-même en matière de politique climatique. Ce vendredi, l’exécutif a approuvé une note de la ministre de l’Environnement Zakia Khattabi visant à imposer à chaque département une feuille de route, un calendrier et un monitoring régulier en matière de réduction des émissions de CO2. Si elle est compétente en matière d’environnement et de climat, Khattabi l’a plusieurs fois répété : elle ne dispose pas des leviers pour la mise en œuvre des politiques et mesures qui permettront à la Belgique d’atteindre ses objectifs. Celles-ci sont chez ses collègues des finances, de la mobilité, du budget, de l’agriculture, des bâtiments publics, de l’énergie, de l’économie… Comme pour les objectifs de développement durable, c’est à chacun de ses collègues d’intégrer la priorité climatique dans ses propres actions. Ce que – l’expérience l’a prouvé – peu font en réalité.

Retrouvez l'intégralité de l'article de Michel De Muelenaere dans le Soir.